Rate this item
(0 votes)

L’Afrique a longtemps passé sur le plan international pour le symbole de l’échec économique. Les plans de relance économique pour la plupart sous forme d’aide internationale se sont avérés plutôt inefficaces face à la malédiction apparente.

Les afro-optimistes ne s’en laissent pourtant pas déterrer : contre vents et marrées, ils vous diront que comme dans une boule de Crystal ils voient en Afrique un avenir lumineux; Si seulement le reste du monde qui est la main cachée derrière la misère de l’Afrique pouvaient arrêter de la considérer comme leur terrain de jeux lucratif…

Ceux pour qui le verre est à moitié vide vous diront que Dieu a quitté l’Afrique et ce il y’a très longtemps.

Je propose une alternative qui part du postulat selon lequel tout échec n’est rien d’autre qu’une opportunité. Quels seraient les éléments d’une telle opportunité ?

  • L’Afrique aujourd’hui est un terrain presque vierge ou il est encore possible pour les investisseurs et les créateurs de laisser libre cours à leur imagination.
  • L’Afrique est le seul endroit au monde ou l’argent n’est pas encore complètement virtuel. Ce qui a la base est la conséquence d’une notion de crédit profondément limitée procure un avantage sérieux au niveau du cash-flow et garanti des taux de rentabilité exceptionnels.
  • Les succès et les erreurs des pays occidentaux peuvent permettre à une économie africaine plus éclairée de se développer autrement, en mieux.
  • Le manque de rigueur dans l’application de régulations ou même dans certains cas l’absence de régulations strictes – certes déplorable pour beaucoup – offre aux entrepreneurs une souplesse permettant une marge de manœuvre beaucoup plus grande.
  • Avec toute l’information accessible de nos jours, il n’a jamais été aussi facile de s’instruire et de se tenir informé et ce gratuitement ou presque. Point n’est besoin d’avoir étudié a Harvard pour pouvoir développer des compétences dans un domaine précis. La bonne information n’est rien d’autre que le pouvoir, le socle sur lequel s’appuie la richesse réelle.

Alors, qu’attendez-vous ? L’heure n’est plus aux prétextes : Il est plus que temps pour les investisseurs africains de passer de l’opportunité à la réalité.

Read More